Arguments: trois bonnes raisons de signer

Dans des temps économiques incertains, il est d’autant plus important de pouvoir compter sur une administration fédérale forte et un service public de qualité !

Cet été, le Conseil fédéral a adopté un programme d’austérité : gel des salaires en 2016, réduction permanente des dépenses de personnel de 165 millions de francs, ralentissement de la progression des salaires pouvant aller jusqu’à deux points de pourcentage et versement de la prime de fidélité seulement après dix ans. Chaque nouvel emploi devra être compensé à l’interne.

Les départements s’attendent à une vraie réduction de leurs effectifs dès 2017. Il est en outre prévu de supprimer la totalité de la participation patronale aux rentes transitoires (rentes-ponts) et de mettre en place un nouveau système salarial qui ne contiendra plus aucune progression réglementée des salaires.

Nous demandons au Conseil fédéral :

  • ŒDe la reconnaissance

La Suisse est une des nations les plus compétitives au monde et son niveau de vie est très élevé. Parallèlement, la quote-part de l’État y est, avec 31,3 %, la plus basse de toute l’Europe. Par leur travail de grande qualité au service de la population, les employé-e-s de la Confédération y contribuent grandement. Ils méritent le respect et la reconnaissance de leur employeur, le Conseil fédéral, dans toutes les décisions touchant à la politique du personnel.button f

  • Une politique du personnel responsable, équitable et conséquente

Le Conseil fédéral a adopté des mesures d’austérité qui seront appliquées sans délai et mettront en danger l’égalité salariale à l’interne : la progression des salaires sera freinée de telle sorte qu’à l’avenir, le salaire maximal ne pourra ainsi être atteint qu’après 25 à 30 années de service. Les jeunes générations subiront des pertes de salaire massives. Et ce seront surtout les bas revenus qui seront touchés par la suppression prévue des rentes transitoires. Le Conseil fédéral doit être un partenaire social fiable et un employeur responsable qui renoncera à ces mesures.

  • ŽLe maintien des emplois et la stabilité des conditions de travail

Le Conseil fédéral a décidé que toute augmentation des effectifs devra être compensée. Des emplois sont en jeu, alors qu’en raison de décisions du Parlement, un grand nombre de nouvelles tâches attendent d’être réalisées : la lutte contre le changement climatique, la politique des transports et le tournant énergétique, l’avenir des assurances sociales et une politique de la santé coordonnée sont tous des sujets importants, de même que la gestion de la crise des réfugié-e-s et une politique fiscale et financière durable. Les tâches de politique intérieure et extérieure qui relèvent de l’administration fédérale deviennent toujours plus complexes et exigent des effectifs en nombre suffisant.

One thought on “Arguments: trois bonnes raisons de signer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*