Pétition du personnel de la confédération

« Halte au démantèlement ! – Pour une politique du personnel responsable à la Confédération »

Nous, collaboratrices et collaborateurs de la Confédération, demandons au Conseil fédéral qu’il applique une politique du personnel responsable, se remémore les principes du partenariat social et mette fin au démantèlement des salaires et des conditions de travail.

Nous demandons au Conseil fédéral

  • De la reconnaissance pour notre travail au service de la population. Le personnel de la Confédération fournit un travail de qualité et est très motivé. Or les médias et les parlementaires dénigrent les prestations des employé-e-s de la Confédération. Notre employeuse doit s’opposer à ces diffamations !
  • Une politique du personnel responsable, équitable et conséquente qui ne pénalise pas les jeunes générations ni les employé-e-s des classes de salaire inférieures !
  • Le maintien des emplois et la stabilité des conditions de travail à la Confédération. Ces prochaines années, il faut que l’administration fédérale dispose de suffisamment de ressources pour pouvoir relever les importants défis qui lui sont posés et continuer à garantir à la population et à l’économie des services de qualité !

Signez la pétition maintenant :

(Vos données ne seront pas publiées)

* Pflichtfelder (Daten werden nicht veröffentlicht), Champs obligatoires (Les données ne seront pas publiées), Campi obbligatori (I dati non saranno pubblicati)

La pétition court jusqu’au 30 octobre.

Cet été, le Conseil fédéral a adopté un programme d’austérité : gel des salaires en 2016, réduction permanente des dépenses de personnel de 165 millions de francs, ralentissement de la progression des salaires pouvant aller jusqu’à deux points de pourcentage et versement de la prime de fidélité seulement après dix ans. Chaque nouvel emploi devra être compensé à l’interne.

Les départements s’attendent à une vraie réduction de leurs effectifs dès 2017. Il est en outre prévu de supprimer la totalité de la participation patronale aux rentes transitoires (rentes-ponts) et de mettre en place un nouveau système salarial qui ne contiendra plus aucune progression réglementée des salaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*